23 août 2019

Classification et évolution


Cet ouvrage souhaite dresser un panorama synthétique des relations complexes existant entre la systématique, c’est-à-dire la classification des êtres vivants, et la théorie de l’évolution.

Hervé Le Guyader, professeur émérite de biologie évolutive à la Sorbonne, expose sa brillante synthèse sous quatre parties:

1. - Des premières classifications à la théorie synthétique
2. - La révolution cladiste
3. - La classification phylogénétique
4. - Les récentes remises en cause

La matière est présentée d’une façon chronologique, chaque innovation ou série d’innovations faisant l’objet d’un chapitre particulier.

Plusieurs illustrations accompagnent les explications:

- Planche d’Ulisse Aldrovandi (1603) portant sut l’idée de métamorphose
- Arbre théorique dans De l’origine des espèces (1859) par Charles Darwin
- Premier arbre du vivant (1866) par Ernst Haeckel
- Phylogénie (1960) proposée par Erik Jarvik
- Schéma de l’évolution des vertébrés (1957) par Julia Huxley
- Schéma portant les groupes taxonomiques (1966) par Willi Henning
- Arbre phylogénétique des sauropsides
- Groupe monophylétique des choanates
- Cladogramme des archosaures
- Phylogénie des amniotes
- Alignement de séquences d’ADN de 14 sites pou quatre organismes X, Y, Z, T
- Structure de l’arbre du vivant avec ses trois domaines
- Gènes orthologues et gènes paralogues
- Arbre du vivant racisé (1990) par Carl R. Woese
- Phylogénie de L’ADN mitochondrial d’ours (2000) par Gerald F. Shields et al.
- Phylogénie réalisée à partir de l’ADN nucléaire (2012) par Frank Hailer et al.
- Phylogénie réalisée à partir de l’ADN mitochondrial (2012) par Frank Hailer et al.

Encadré par une introduction et une conclusion, l’ouvrage est complété par un glossaire et une bibliographie commentée.

À titre d’exemple, la définition du mot Taxon dans le Glossaire: «Ensemble des organismes définis dans une catégorie de la classification biologique hiérarchisée (espèce, genre, famille, ordre…). Le renard roux (Vulpes vulpes) est un taxon de rang spécifique; les canidés (renards, loups, chiens, chacals, lycaons…) forment un taxon de rang familial; les carnivores (caniformes, féliformes) constituent un taxon de rang ordinal.»

Par ailleurs, les références présentées dans la Bibliographie sont ainsi regroupées: Accessibles à tous, Pour initiés, Pour spécialistes.

L’ensemble du livre est aussi intéressant qu’instructif. Une synthèse saisissante et réflexive, par exemple la dernière partie où l’on trouve les chapitres LUCA n’existe pas! et Le cas exemplaire de l’ours polaire. Deux citations tirées de cette partie intitulée à juste titre Les récentes remises en cause: Tous les génomes doivent donc être considérés comme des chimères! […] Tout est plus compliqué qu’imaginé.

Une invitation à suivre les résultats des recherches en biologie évolutive…

Référence

Le Guyader, Hervé. - Classification et évolution. - Paris: Le Pommier / Universcience, 2018. - 149p. - (Le collège, n° 28). - ISBN 987-2-7465-1611-3. - [Citations, p. 7, 139, 113 et 124]. - BAnQ: 578.012 L521c 2018.

Image

Classification phylogénétique du vivant (Spiridon Ion Cepleanu, 2011) (Wikipédia) [Fichier disponible selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 3.0 (non transposée)]

Description: «Arbre phylogénétique hypothétique de tous les organismes vivants, construit à partir des séquences de l'acide ribonucléique ribosomique 16S. À l’origine proposé par Carl Woese (1990), enrichi par Guillaume Lecointre & Hervé Le Guyader (2006), puis par Purificación López-García & David Moreira (2008 : Tracking microbial biodiversity through molecular and genomic ecology, in:Research in Microbiology, Vol.159, No.1, January-February 2008, p.67–73, cf. doi:10.1016/j.resmic.2007.11.019), et montrant l'histoire évolutive basée sur les caractères génétiques et l'analyse cladistique des trois domaines du vivant (bactéries, archées et eucaryotes).»

Un arbre interactif des trois domaines du vivant est proposé par Damien de Vienne, chargé de recherche au CNRS: Exploring the Entire Tree of Life.

Remarque / La structure de l’arbre du vivant avec ses trois domaines [Archées, Bactéries, Eucaryotes] est présentée dans le chapitre L’arbre du vivant, dans le livre Classification et évolution, p. 90-96.

Sur la Toile

Les trois domaines du vivant (Institut français de l'Éducation)

Lifemap : l’explorateur de l’arbre du vivant (Damien de Vienne) (Planet-Vie) [Applications pour mobiles]

Universcience (Palais de la découverte et Cité des sciences et de l'industrie)

Articles connexes

Botanique systématique
Les végétaux

16 août 2019

Le premier manuel québécois de géographie (1804)


Le premier manuel québécois de géographie a été composé par François-Xavier Pigeon (1778-1838), âgé de 26 ans, enseignant au Petit Séminaire de Québec. Après plus de deux siècles, il est fort intéressant d’explorer ce livre et le monde au tournant des 18e et 19e siècles. Une méthodologie, un contenu notionnel et un monde à découvrir!

Intitulé Géographie à l'usage des écoliers du Petit Séminaire de Québec, le petit manuel compte trois parties: géographie politique, géographie sacrée et géographie ancienne. Chaque partie fait l’objet de nomenclatures plus ou moins détaillées. Les abréviations font l’objet d’une table spécifique. Le livre ne contient pas de cartes, mais des cartes connexes sont proposées ci-dessous.

Quelques éléments contextuels méritent d’être soulignés. Au début du 19e siècle, l’éducation populaire est peu répandue au Bas-Canada. Peu de temps après la Révolution française (1789-1799), les guerres napoléoniennes se déroulent en Europe. L’Arctique est encore en cours d’exploration, tandis que la région occidentale de l’Amérique du Nord est peu développée. La France cède la Louisiane aux États-Unis d’Amérique en 1803. L’Amérique latine et les Antilles sont des colonies européennes. L’intérieur du continent africain est peu connu.

AVERTISSEMENT

L’auteur justifie ainsi la publication de son petit abrégé de géographie: la difficulté d’apprendre dans de gros volumes; l’incommodité de copier des abrégés; les rythmes différents d’apprentissage dans chaque classe.

L’auteur s’est abstenu d’écrire des remarques, car il ne vise qu’un survol de la géographie, une science accessoire à un cours d’étude ordinaire. En particulier, les changements apportés par la Révolution française sont ignorés.

L’auteur précise que la géographie politique peut être observée sur les cartes à l’usage du Petit Séminaire. À titre complémentaire, l’abrégé de géographie sacrée est ajouté pour la compréhension de la Bible, alors que l’abrégé de géographie profane vise la compréhension des auteurs classiques.

GÉOGRAPHIE POLITIQUE

La géographie politique est répartie sur trois années: 1° Généralités et Amérique; 2° Europe (politique); 3° Europe (physique), Asie, Afrique, Terres polaires.

Première année

Généralités

Le manuel commence par une définition de la discipline: «La géographie est la description de la Terre.» Des termes connexes apportent des précisions: globe, pôle, eau, terre. Ces deux derniers éléments font l’objet de définitions aussi brèves. Les premières concernent l’eau: pôle, globe, eau, terre, baie, golfe, anse, fleuve, rivière, lac, détroit, confluent, embouchure, port, rade. Les secondes portent sur la terre: géographie, chronologie, topographie, continent, île, presqu’île, isthme, cap, pointe, capitale.

Les sections suivantes traitent des divisions de l’eau et de la terre. La première division contient l’énumération des mers et océans, du Nouveau Monde et de l’Ancien Monde. La division de la terre porte sur les points cardinaux et les cercles (parties, degrés, minutes). Les grands cercles sont l’Équateur, le Méridien et l’Horizon. Les petits cercles sont au nombre de quatre: deux Tropiques et deux Polaires. Ceux-ci partagent la terre en cinq zones: une Torride, deux Tempérées et deux Glaciales.
Longitude et latitude sont ensuite définies. Enfin, Les quatre parties de la Terre sont énumérées: Amérique (septentrionale et méridionale), Europe, Asie et Afrique.

Amérique

L’Amérique septentrionale est divisée en sept grandes parties: Canada, Louisiane, États-Unis, Floride, Nouveau-Mexique, Ancien Mexique, Nord-Ouest. L’Amérique méridionale est divisée en huit grandes parties: Terre ferme, Pérou, Chili, Pays des Amazones, Brésil, Guyane, Paraguay, Terre magellanique. Les divisons complémentaires ont trait à la géographie physique: îles, golfes, baies, lacs, montagnes, fleuves, caps, isthme.

Deuxième année

Après avoir établi les limites de l’Europe, les dix-sept grandes parties de ce continent sont énumérées: Angleterre, Danemark, Norvège, Suède, Russie, France, Pays-Bas, Suisse, Allemagne, Bohême, Hongrie, Pologne, Prusse, Portugal, Espagne, Italie, Turquie d’Europe.

Troisième année

Les divisons complémentaires de l’Europe ont trait à la géographie physique: îles, rivières, montagnes, isthmes, détroits, lacs, volcans, golfes.

Après avoir établi les limites de l’Asie, les six grandes parties de ce continent sont énumérées: Turquie d’Asie, Arabie, Perse, Inde, Chine, Grande Tartarie. Les divisons complémentaires ont trait à la géographie physique: îles (dont celles de l’Océanie), rivières, montagnes, isthme, golfes, lac, détroit.

Après avoir établi les limites de l’Afrique, les dix grandes parties de ce continent sont énumérées: Égypte, Barbarie, Sahara, Guinée, Nigritie, Nubie, Abyssinie, Congo, Cafrerie pure, Cafrerie mélangée. Les divisons complémentaires ont trait à la géographie physique: îles, rivières, caps, montagnes, isthme, lac, golfe.

Sans aucun détail, les Terres polaires sont ainsi subdivisées: Polaires arctiques (Spitsberg, Nouvelle-Zemble, Groenland) et Polaires antarctiques (Terre de Feu, Nouvelle-Zélande).

GÉOGRAPHIE SACRÉE

La géographie des Patriarches est suivie d’une description de la Judée. La géographie des Patriarches compte douze pays: Arménie, Médie, Asie Mineure, Canaan, Phénicie, Syrie, Mésopotamie, Assyrie, Babylonie, Élam, Égypte, Arabie. La description de la Judée porte sur les douze tribus: Ruben, Gad, Manassé, Juda, Siméon, Dan, Benjamin, Éphraïm, Manassé, Issachar, Zabulon, Nephtalie, Aser. Les pays voisins de la Judée, ainsi que l’histoire de la Terre Sainte, sont ensuite abordés brièvement.

GÉOGRAPHIE ANCIENNE

La géographie ancienne concerne l’Ancien Monde connu à l’époque gréco-romaine. L’Europe est divisée en douze parties: Îles britanniques, Espagne, Gaule, Italie, Grèce, Dace, Illyrie, Norique, Rhétie, Germanie, Sarmatie européenne et pays inconnus. Les divisons complémentaires ont trait à la géographie physique: rivières, mers, montagnes.

L’Asie est divisée en vingt-sept parties: Sarmatie asiatique, Scythie, Seres, Terres inconnues, Sines, Inde au-delà du Gange, Inde en deçà du Gange, Îles, Arabie, Bosphore, Colchide, Ibérie, Albanie, Arménie, Mésopotamie, Babylonie, Assyrie, Médie, Hircanie, Parthie, Perse, Margiane, Sogdiane, Bactriane, Arie, Asie Mineure, Syrie. Les divisons complémentaires ont trait à la géographie physique: fleuves, mers, montagnes.

L’Afrique est divisée en huit grandes parties: Égypte, Libye, Afrique propre, Numidie, Mauritanie, Afrique intérieure, Terres inconnues, Éthiopie. Les divisons complémentaires ont trait à la géographie physique: fleuves, mers, mont.

Références

Pigeon, François-Xavier. - Géographie à l'usage des écoliers du Petit Séminaire de Québec. - Québec: J. Neilson, 1804. - 28p. - BAnQ numérique.

Brosseau, Marc; Berdoulay, Vincent. - «La production des manuels québécois de géographie (1804-1960)». - Dans Brosseau, Marc; Berdoulay, Vincent. - Les manuels de géographie québécois. Images de la discipline, du pays et du monde, 1800-1960. - Québec: PUL, 2011. - xviii-170p. - (Collection Géographie). - ISBN 978-2-7637-8832-6. - BAnQ: 910.7109714 B8744m 2011.

Cartes connexes

Géographie politique

[1804] - Monde - Nouvelle mappe-monde dans laquelle on a marqué le cours apparent du soleil et son ascension dans les signes du zodiaque / Fauvet, Paris, 1804. - Gallica / Bnf.

Géographie sacrée

[Antiquité] - Terre Sainte - Carte de la Terre Sainte ou Palestine / François Lenglet Du Fresnoy, auteur; Jenvilliers; avant 1755. - Gallica / Bnf.

Géographie ancienne

[Antiquité] - Monde - Carte des principaux systèmes géographiques des Anciens à l'usage des collèges [Hésiode et Homère, Ératosthène, Strabon, Ptolémée] / H. Selves, Paris, 1831. - Gallica / Bnf.

[Antiquité] - Monde - Système géographique d'Hipparque / Pascal-François-Joseph Gosselin, 1803. - Gallica / Bnf.

[Antiquité] - Monde - Le monde connu des anciens pour l'intelligence de l'histoire ancienne de M. Rollin /, Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville, Veuve Estienne, Paris, 1740. - Gallica / Bnf.

Sur la Toile

Pigeon, François-Xavier (Richard Chabot, Dictionnaire biographique du Canada, DBC)

Les manuels scolaires québécois (Paul Aubin, Université Laval)

09 août 2019

Des Sauvages / Samuel de Champlain

Des Sauvages is one of the most important – perhaps even the most important – books in Canadian exploration literature. It is the first of a series of books written by a person who was to have a great influence on the founding and evolution of Canada, as well as on the imagination of the Canadian people. (Charles E. Heidenreich et K. Janet Ritch)


Des Sauvages, ou, Voyage de Samuel Champlain, de Brouage, fait en la France nouvelle, l’an mil six cent trois est le premier récit de voyage en Nouvelle-France de Samuel de Champlain.

Le livre compte treize chapitres précédés par la page de titre, un extrait du privilège d’impression, une épître, un poème et la table des chapitres. En tout, quelques dizaines de pages: 8 pages pour les parties préliminaires et 72 pages pour le récit.

La page de titre (ci-dessus) contient plusieurs éléments bibliographiques: titre (et titre alternatif), auteur (nom, ville d’origine), voyage (lieu, année), sommaire (sociétés amérindiennes, découvertes dans la vallée laurentienne, découvertes en Acadie), éditeur (ville, nom, adresse), privilège royal.

Dans son épître adressée à Charles de Montmorency, amiral de France, Champlain spécifie la singularité et le but de son récit: «Monseigneur, bien que plusieurs aient écrit quelque chose du pays de Canada, je n’ai voulu pourtant m’arrêter à leur dire et [j]’ai expressément été sur les lieux pour pouvoir rendre fidèle témoignage de la vérité.»

Le récit est naturellement encadré par la traversée de l’Atlantique, tumultueuse à l’aller et paisible au retour. D’une façon chronologique, les autres chapitres relatent les observations et rencontres de Champlain au cours de ces trajets: rivière Saguenay (4), Tadoussac à Québec (5), Québec à Trois-Rivières (6), Trois-Rivières aux rapides de Lachine (7-8), rapides de Lachine à Tadoussac (9), Tadoussac à l’île Percée (10), île Percée à Tadoussac (11).

L’alliance franco-montagnaise du 27 mai fait l’objet du chapitre 2, tandis que les descriptions des sociétés amérindiennes par Champlain se retrouvent surtout dans les chapitres 2, 3, 12 et 13.

Les thèmes portant sur les Amérindiens et les explorations ont trait aux deux grandes préoccupations de Champlain: évaluer la possibilité de peupler la vallée laurentienne et cartographier les réseaux hydrographiques de la France nouvelle (en particulier à l’ouest des rapides de Lachine).

Son séjour se déroule dans un contexte propice grâce à l’alliance initiale du 27 mai favorisant la collaboration des Amérindiens pour l’exploration de la vallée laurentienne. Celle-ci se manifeste notamment par l’utilisation de canots au cours des explorations et par les informations cartographiques données à Champlain tout au long du voyage. Par ailleurs, suite à cette alliance, le peuplement français peut être envisagé dans les régions fertiles, soit depuis le site de Québec jusqu’à la plaine de Montréal.

Remarque - Les notes prises en cours de route par Champlain et sa carte dressée après son retour en France n’ont pas été retrouvées.

Références

Des Sauvages - La version numérique de l’édition originale [1603] est en libre accès sur le site Gallica / BnF, ainsi que sur plusieurs autres plateformes numériques. La réédition du livre en français moderne, par Mathieu d’Avignon, est disponible en version papier à la Grande Bibliothèque et en version numérique sur le site BAnQ numérique.

[1603] - Des Sauvages, ou, Voyage de Samuel Champlain, de Brouage, fait en la France nouvelle, l’an mil six cent trois. - Gallica / Bibliothèque nationale de France: RES-LK 12-719 Tolbiac. - [Image].

[1993] - Samuel de Champlain. - Des Sauvages. - Texte établi, présenté et annoté par Alain Beaulieu et Réal Ouellet. - Montréal: Typo, 1993. - 282p. - ISBN 978-2-8929-5082-3. - [Texte de référence conservée à la Bibliothèque John Carter Brown: JCB E603.C453d]. - [Introduction et chronologie, p. 11-79]. - Bibliothèques de Montréal et BAnQ: 971.0113 C453d et 971.0113 C453de 1993.

[2009 / 2018] - Samuel de Champlain. - Récits de voyages en Nouvelle-France, 1603-1632. - Réédition en français moderne, introduction et notes de Mathieu d’Avignon. - Québec: Les Presses de l’Université Laval, 2018. - xiv, 692p. - (À propos). - ISBN 978-2-7637-3912-0. - BAnQ: 971.0113 C453r 2018. - Bibliothèques de Montréal (en deux volumes): 971.0113 C (2009 et 2010). - [La version numérique de ce livre, en deux volumes, offerte sur le portail Bibliothèque et Archives nationales du Québec, permet en plus la recherche plein texte]. - [Recension]. - [Citation de l’épître, p. 12].

[2010] - Heidenreich, Charles E.; Ritch, K. Janet. - Samuel de Champlain before 1604. Des Sauvages and Other Documents Relating to the Period. - Montréal: McGill-Queen’s University Press, 2010. - xxii-490p. - ISBN 978-0-7735-3757-6. - Bibliothèques de Montréal et BAnQ: 971.0113 C453s 2010. - [Citation liminaire, p. xviii].

Cette étude de la vie de Champlain, de son récit Des Sauvages [éditions de 1603 et 1604] et de documents contemporains est magistrale. L’édition critique du texte original de Des Sauvages [BnF / RES-LK 12-719 Tolbiac] est accompagnée d’une nouvelle traduction anglaise annotée: Document G, p. 232-365. Par ailleurs, la description du voyage de 1603 est détaillée et accompagnée de plusieurs cartes précisant l’itinéraire suivi par Champlain, p. 59-77. Un livre de référence incontournable pour étudier la vie et l’œuvre de Samuel de Champlain.

02 août 2019

L’évolution chez les végétaux

Un livre de référence bien conçu et fort agréable à lire : L’évolution chez les végétaux : des bactéries aux arbres et aux plantes à fleurs, par Paul Mazliak.


L’ouvrage s’adresse au « grand public » et aux étudiants des premières années des cursus de biologie, d’agronomie, de médecine, de sciences vétérinaires ou de pharmacie, aux professeurs des écoles ou aux enseignants de SVT (sciences de la vie et de la Terre).

Le prologue présente les temps géologiques, tandis que les chapitres abordent les différentes étapes de l’apparition de la vie et des plantes:

1. - L’apparition de la vie
2. - Le temps des bactéries
3. - L’apparition des protistes
4. - Le temps des algues
5. - La conquête des terres émergées
6. - Le temps des prêles et des fougères
7. - Le temps des conifères
8. - Le temps des plantes à fleurs

Tout au long de l’ouvrage, l’auteur fait preuve de rigueur scientifique en dégageant les certitudes matérielles des approximations, incertitudes et hypothèses. C’est d’ailleurs l’un des traits les plus remarquables de son exposé magistral.

La matière est présentée d’une façon hiérarchique à l’intérieur de chaque chapitre. Les nombreuses figures illustrent les descriptions et les explications. Plusieurs encadrés soulignent des aspects particuliers de la matière.

Le livre est complété par un glossaire (9 pages), une bibliographie thématique (11 pages) et un index (4 pages).

Un livre didactique remarquable (emprunté à maintes reprises par des abonnés à la Grande Bibliothèque de BAnQ).

Référence

Mazliak, Paul. - L’évolution chez les végétaux : des bactéries aux arbres et aux plantes à fleurs. - Paris: Vuibert, 2009. - viii-360p. - (Inflexions). - ISBN 978-2-7117-2076-7. - [Citation, p. 3]. - BAnQ: 581.38 M4765e 2009.

Images

Fougère arborescente, Dicksonia fibrosa, Dicksoniaceae, Originaire de la Nouvelle-Zélande, Jardin botanique de Montréal.

Pin blanc, Pinus strobus 'Minima', Pinaceae, Origine horticole, Jardin botanique de Montréal.

Rose d'Inde, Tagetes erecta 'Fireball', Asteraceae, Origine horticole, Jardin botanique de Montréal.

La Collection de Claude Trudel compte plusieurs milliers de photos prises au Jardin botanique de Montréal. Les photos originales ont une résolution de 2048 x 1152 pixels, mais elles sont aussi disponibles aux formats 320 x 180 pixels, 800 x 450 pixels, 1024 x 576 pixels et 1920 x 1080 pixels. Les photos peuvent être vues individuellement ou en diaporama. Elles peuvent aussi être envoyées au format carte postale virtuelle.

Photos © Claude Trudel

L’odyssée des plantes

Une innovante odyssée verte au Jardin botanique (Pauline Gravel, Le Devoir, 21 juin 2019)