23 mai 2016

Salzbourg et ses environs en 1772


Le célèbre compositeur Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) a passé son enfance dans sa ville natale de Salzbourg. Celle-ci est illustrée dans la partie supérieure de cette carte dressée vers 1772 par un contemporain de Mozart, le cartographe August Franz Heinrich von Naumann (1749-1795). La carte proprement dite de la ville de Salzbourg et de ses environs figure dans la partie inférieure du document. Soulignons que la vieille ville de Salzbourg est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Explorons en trois temps ce très beau document cartographique: l’observation du dessin de la ville de Salzbourg, l’analyse de la carte et de ses éléments, l’interprétation des visées de son auteur.

La ville de Salzbourg

Le paysage illustré dans la partie supérieure du document révèle la topographie de la ville et de sa région. Dans un environnement montagneux et forestier, la ville de Salzbourg est située au milieu d’une plaine traversée par une rivière. Ces traits du relief se retrouvent même à l’intérieur de la ville: la forteresse du Huhensalzburg élevée au sommet d’un piton, les conifères de la montagne des Capucins, les deux rives baignées par la rivière Salzach.

L’espace urbanisé se caractérise par ses voies de circulation, ses constructions, ses espaces verts et ses activités citadines. La voie majeure de circulation est évidemment la rivière. Un pont relie les deux rives de la ville et les activités riveraines sont multiples. Étant donné la densité des constructions, il y a peu de rues visibles sur cette vue de la ville. Les espaces verts sont diversifiés: des places publiques, des jardins privés et des cimetières.

L’observation attentive de la vue sur Salzbourg révèle une foule de personnages, notamment le long des rives de la Salzach. Par exemple, des travailleurs transportent des marchandises avec leur corps (mains, dos, épaules, tête), un véhicule (brouette, charrette ou embarcation) ou des personnes avec l’aide de chevaux (carrosses). Quelques scènes sont à souligner: des couples déambulant main dans la main, deux pêcheurs ayant étendu leur filet au large d’une île, les lampadaires installés sur le pont, les patrouilles de soldats, des gens circulant autour de fontaines, des chevaux tirant des embarcations, des horloges au fronton d’édifices. L’intensité de la vie urbaine est ainsi exemplifiée.

Les constructions sont nombreuses et typiques: les ouvrages militaires (château fort et fortifications), les édifices religieux (églises, couvents et monastères), les maisons (à étages). Elles reflètent les fonctions militaires, religieuses et civiles de la capitale de la principauté de Salzbourg. Comme l’illustration est d’une grande précision, ces édifices peuvent être identifiés grâce à la légende de la carte.

La carte et ses éléments

La carte proprement dite contient plusieurs éléments: le cartouche de titre, deux légendes, une rose des vents, une échelle et une grille de projection. La toponymie, la typographie et le contour de la carte méritent aussi d’être abordés.

À l’image des trois vues, la carte proprement dite est artistique, notamment grâce aux plans de Salzbourg et des villages environnants, aux tracés sinueux des cours d’eau, aux coloris des champs et aux illustrations des zones forestières. Les détails sont rendus avec soin, tels les petits ponts enjambant les cours d’eau et les allées d’arbres le long de certaines routes. L’ensemble constitue un tableau fort agréable à regarder.

Le cartouche de titre est ornementé. Il rassemble le titre de la carte, le portrait, le nom, la couronne, les armoiries et les instruments militaires du dédicataire.

La typographie du titre utilise trois tailles de caractères, une pour chaque élément d’information: 1° Mappa (nature du document), 2° Der Hochfürstlichen Residenz Stadt SALZBURG (objet principal du document), 3° samt der Haupt Vestung Hochen Salzburg, dem Iagt Schloss, Klessheim und umherliegenden Burgfried (objets complémentaires).

Le titre de la carte est surmonté d’une illustration composite: le portrait, le nom, la couronne, les armoiries et les instruments du dédicataire. La principauté de Salzbourg (1213-1803) fut dirigée par des princes-archevêques. Le dernier tenant du titre, de 1771 à 1803, fut Hieronymus von Colloredo-Mannsfeld [Jérôme François de Paule comte de Colloredo-Walsée] (1732-1812). Son nom est inscrit en bordure du portrait. La couronne au-dessus du portrait représente son autorité politique, son chapeau et ses armoiries de cardinal symbolisent son autorité religieuse, les drapeaux, les armes, les canons et les instruments de musique (clairons et tambours) reflètent son autorité militaire.

Le toponyme Salzbourg provient de la contraction des mots allemands salz (sel) et burg (bourg). Il évoque le sel extrait dans les environs de Salzbourg depuis les temps immémoriaux. L’exploitation des gisements de sel par les princes-archevêques a contribué au développement et à la richesse de Salzbourg.

La carte contient une double légende. Une légende des chiffres est affichée sous le cartouche de titre, tandis qu’une légende des lettres est insérée dans un carton situé à gauche de la carte. Le cartographe a signé son manuscrit sous la légende des lettres. Les bâtiments et lieux référencés peuvent être localisés sur le plan, puis visualisés sur le dessin de Salzbourg. Au besoin, un guide touristique actuel servira à traduire les noms affichés dans ces légendes.

Les flèches sont absentes de la légende, mais elles indiquent le sens du courant. Celui-ci peut d’ailleurs être déduit en observant certains détails de l’illustration de la ville de Salzbourg: l’embarcation tirée par un homme à l’aide d’une corde; l’embarcation tirée par des chevaux depuis la terre ferme.

La rose des vents indique que l’orientation de la carte est inhabituelle. En effet, le haut de la carte correspondant à l’ouest (OSO) plutôt qu’au nord géographique. Cette façon de faire est significative. Elle reflète la volonté du cartographe de représenter la ville de Salzbourg selon le point de vue le plus avantageux.

L’échelle et de la grille de projection sont insérées dans la vue située dans le coin inférieur gauche de la carte. L’échelle, en vieille mesure allemande, correspond à une très grande échelle numérique d'environ 1:2000. La grille s’apparente à la projection d’une carte plate carrée, soit une projection cylindrique équidistante.

Les toponymes inscrits sur la carte sont hiérarchisés par des polices et des tailles de caractères différentes: territoires frontaliers, rivière, villages, routes, etc. La typographie joue donc un rôle significatif pour la compréhension du document.

Une double ligne continue encadre le document et délimite l’espace représenté, une ligne épaisse à l’extérieur et une autre très mince à l’intérieur du manuscrit. Cette carte française, éditée en 1772, permet de localiser la principauté de Salzbourg, dépendante de la Bavière, à l’intérieur du Saint-Empire romain germanique (1157-1806):


Une mappemonde contemporaine permet de situer le Saint-Empire romain germanique dans le contexte mondial à la fin du 18e siècle:


L’interprétation du document

Outre la vue générale de Salzbourg, le document compte deux autres vues placées de part et d’autre de la carte. Individuellement et collectivement, ces dessins sont révélateurs des intentions du cartographe von Naumann. Près de deux cent cinquante ans plus tard, tentons d’interpréter son œuvre.

Dès le premier regard, l’attention du lecteur est attirée par la vue sur Salzbourg. Apparemment, la ville est l’objet central du manuscrit. Mais une interprétation sous-jacente peut être envisagée. Avant d’aller plus loin dans cette direction, examinons les vues adjacentes à la carte, en lien avec les ornements du cartouche de titre.

La vue sur une scène princière adjacente au cartouche de titre est riche d’informations. L’édifice d’où sort le carrosse princier est la résidence d’été du prince-archevêque, le château de Mirabell (n° 35 sur le plan de Salzbourg). Le long du prestigieux bâtiment, dirigés par des officiers à pied et à cheval, des soldats montent la garde parmi des canons. Au milieu de la place, une fontaine surmontée par une sculpture de Pégase est entourée par des sculptures de licornes et de lions. Tout en contraste, des gens du peuple déambulent ici et là: un couple entre sur la place, avec leur charrette et leur chien, un homme cherche à maîtriser son cheval, une personne largement chargée tend son chapeau. Dans le coin inférieur gauche, des ruines.

Le portrait du prince-archevêque Hieronymus von Colloredo-Mannsfeld, dans le cartouche de titre, n’est pas orienté vers la carte. Le regard princier est dirigé vers la vue du château de Mirabell. En d’autres termes, le personnage se contemple dans une scène qu’il embrasse. En parallèle et à l’opposé, l’autre petite vue montre deux scènes mitoyennes: des personnages et des animaux, au premier plan, et un moulin à bois, au second plan. Celui-ci illustre l’industrie et le commerce du bois, des activités économiques bien illustrées sur la vue de la ville de Salzbourg. Par ailleurs, les deux personnages se croisent sans se regarder. Ils font partie de deux mondes séparés. Le visage de l’éleveur est complètement lisse, anonyme, alors que les traits du visage du chasseur sont rendus avec minutie. Le chevreuil troué d’une balle est étendu aux pieds du chasseur, évoquant le pouvoir mortifère de ce personnage.

Les deux petites vues s’interpellent par un motif commun. Une colonne torsadée sépare les deux mini-scènes de la vue située à gauche de la carte, tandis qu’une double colonne similaire supporte la sculpture de Pégase dans la vue située à droite de la carte. Tout comme les gens du peuple ignorent le défilé princier illustré à droite du cartouche de titre, l’éleveur ignore le noble chasseur. Les vêtements respectifs des personnages sont contrastés, par exemple la simple tenue du roturier et le riche costume du chasseur. Ces scènes témoignent de la séparation et de la hiérarchie des classes sociales.

Considérés ensemble, le cartouche de titre et les trois vues démontrent que le document est en fait centré sur le prince-archevêque de Salzbourg, sur son autorité militaire, religieuse, sociale et politique. L'index de la main gauche du prince-archevêque de Salzbourg, en tenue de chasse, alors âgé de 40 ans, pointe sur la carte de la principauté-archevêché éponyme qu’il domine et dirige. Aucun regard n’interpelle le lecteur du document, sauf ceux des chiens de chasse, des chiens de garde. Ce document, un manuscrit unique, est un huis clos. Toutefois, d’une façon prémonitoire, l’insertion de ruines par le cartographe entre le cartouche de titre ornementé et le superbe défilé militaire, annonce la fin imminente de ce monde révolu.

À l’image de ce manuscrit autrefois replié sur lui-même, mais aujourd’hui affiché à plat sur la Toile, refermons cette hypothétique interprétation.

Références

A - Cartes

1772 - Salzbourg et ses environs - Mappa der Hochfürstlichen Residenz Stadt Salzburg samt der Haupt Vestung Hochen Salzburg, dem Iagt Schloss Klessheim und umherliegenden Burgfried : 100 Ruthen zu 10 Salsburger Schuh gerechnet [ca 1:2 000 ] / [Dressée par] August Franz Heinrich von Naumann, [ca 1772]. - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France (BnF).

1772 - Saint-Empire romain germanique - L'Allemagne / Dressée sur les Observations de Tycho-Brahé, de Kepler, de Snellius, sur celles de Messieurs de l'Académie Royale des Sciences & c. Sur Zeiller et autres Auteurs anciens ou modernes Par G. de l'Isle, ... ; Ph. Buache, ... 1745 / Guillaume Delisle, Philippe Buache (Paris). - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France (BnF).

1775 - Monde - Mappemonde ou description du globe terrestre... par le Sr Janvier... Éditeur : Lattré (Paris). - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France (BnF).

Cartes complémentaires

1710 - Principauté-archevêché de Salzbourg - S. R. I. Principatus et Archiepiscopatus Salisburgensis cum Subjectis, Insertis, ac Finitimis Regionibus / recenter et accurate elucubratus per A. R. P. O. de G. O. S. B. S. in Michaël-Beyrn / Odilo von Guetrather, cartographe / Franz Anton von Harrach, dédicataire / opera Joh. Bapt. Homann (Norimbergae), éditeur. - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France (BnF).

1724 - Principauté-archevêché de Salzbourg - S.R.I. principatus et archiepiscopatus Salisburgensis cum subjectis, insertis, ac finitimis regionibus / recenter et accuratè elucubratus per Arpo de Gosbs ; opera Ioh. Bapt. Homann / Johann Baptist Homann, cartographe / Ioh. Bapt. Homann (Norimbergae), éditeur. - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France (BnF).

1760 - Principauté-archevêché de Salzbourg - Exactissima statuum totius ducatus Bavariae, tabula secundum omnes status & praefecturas, cum insertis et finitimis regionibus in IX mappis geograph recens elucubrata et singulatim divisa ; 9. Pars IX. prodit partem Bavariae Sup. versus orientem et meridiem sitam ad Salam, Saltzam et Riv. Mattich. Archiep. Salisburg. cum oris Archiducat. Austriae super. / per G.C. Buna ; I.C. Back sculps. / Wilhelm Buna, cartographe / Jakob Conrad Back, graveur / bey Heinrich Ludwig Broenner (Franckfurt am Mayn), éditeur. - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France (BnF).

1789 - Plan de la ville de Salzbourg - Grundriss der hochfürst. - erzbischöfliche Haupt und Residenz Stadt Salzburg im Jahr 1789 / geometrisch aufgenommen u. gezeichnet von A. F. H. v. Naumann / August Franz Heinrich von Naumann, cartographe / Ch. T. C. Wirsnig, graveur - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France (BnF).

B - Livres

Trudel, Claude. - Grammaire de la carte. - Los Gatos (Californie): Smashwords, 2015. - ISBN 978-2-9815044-0-1. - [Livre numérique gratuit].

La Grammaire de la carte présente les principaux éléments constitutifs de la carte en vue de favoriser l’observation, l’étude ou l’analyse d’anciennes cartes géographiques. Le terme grammaire est utilisé par analogie. Les règles de la cartographie sont définies et illustrées par des exemples.

Wylie, John. - Paysage. Manières de voir. - Essai traduit de l’anglais par Xavier Carrère. - Paris: Actes Sud / ENSP, 2015. - (Paysage). - 378p. - ISBN 978-2-330-048802-0. - BAnQ: 800 W.

C - Guides touristiques

Parmi les nombreux guides sur l’Autriche, en voici trois qui contiennent des informations assez détaillées sur la ville de Salzbourg et de sa région:

Autriche. - Paris : Michelin, 2015. - 642p. - (Le Guide vert). - ISSN 0293-9436. - [Salzbourg et le Salzkammergut, p. 97-164]. - BAnQ : 914.3604 A941 2015.

Autriche. - Paris : Hachette, 2015. - 520p. - (Le Routard). - ISBN 978-2-01-002770-3. - [Le land de Salzbourg, p. 157-208]. - BAnQ 914.3604 A941 2015.

Autriche. - Paris : Hachette, 2009. - 320p. - (Guide Évasion). - [Le pays de Salzbourg, p. 113-130]. - BAnQ : 914.3604 A941 2009.

D - Sites

Centre historique de la ville de Salzbourg (Patrimoine mondial de l'UNESCO)

Autriche, s’échapper et revivre (Office national de tourisme de l’Autriche)
Salzburg, une scène pour le monde (Office de tourisme de Salzbourg)
Salzbourg, sites touristiques (Guide Michelin)