21 novembre 2019

La lettre de Gabriel Nadeau-Dubois


Lettre d’un député inquiet à un premier ministre qui devrait l’être, le nouveau livre du jeune député de Gouin publié chez Lux Éditeur. Une lecture rapide pour découvrir l’ouvrage. Une relecture pour en approfondir la composition. À la suite de cette double exploration, je vous propose cette brève recension.

Conformément au type de production épistolaire, la lettre débute par un appel, Monsieur le premier ministre, et se termine par une salutation et le nom de l’auteur, Solidairement vôtre, Gabriel Nadeau-Dubois.

La lettre compte une Introduction et quatre chapitres: Il n’est jamais trop tard pour bien faire, Les concierges, Avons-nous les pieds coulés dans le béton?, Tempête économique. Le texte est architecturé d’une façon exemplaire.

L’incipit de chaque partie commence par une date et un événement évocateur:
- un débat télévisé en septembre 2014 mettant aux prises Gabriel Nadeau-Dubois, Youri Chassin et François Legault;
- un discours d’Edward Teller prononcé le 4 novembre 1959 à l’assemblée du 100e anniversaire de l’American Petroleum Institute;
- une rencontre entre Gabriel Nadeau-Dubois et Luc Ferrandez quelques mois après le 14 mai 2019;
- l’élection nationale du 1er octobre 2018;
- une tempête de poussière survenue à New York le 11 mai 1934.
Le recours aux faits historiques pour introduire un thème ou soutenir une argumentation est un trait distinctif de l’auteur.

La lettre est un texte argumentatif, comme l’indique le titre de l’ouvrage. La thèse de Gabriel Nadeau-Dubois est d’ailleurs explicitement formulée au début de l’ouvrage: «Vous êtes premier ministre du Québec, le monde est menacé par une crise civilisationnelle, mais cela ne semble pas vous tourmenter outre mesure. Moi, cela m’empêche de dormir.» Les comparaisons et confrontations entre ces deux visions du monde sont omniprésentes tout au long de la missive.

Introduction - Le contexte

L’introduction compte quatre parties portant sur le contexte (idéologique, politique et climatique) du Québec et du monde.

Dans la première partie, Gabriel Nadeau-Dubois met en lumière les différences idéologiques, politiques et sociales entre lui et le premier ministre. Ce procédé argumentaire porte notamment sur la comparaison entre les conceptions utilitariste et humaniste de l’éducation universitaire.

La deuxième partie porte sur les pouvoirs considérables d’un premier ministre dans un système parlementaire: le contrôle du législatif, de l’exécutif et de l’administration publique. Les contre-pouvoirs sont aussi évoqués: les oppositions parlementaires, les tribunaux, l’opinion publique et les groupes organisés.

La troisième partie porte sur l’urgence climatique mise en lumière par le cri d’alarme du secrétaire général des Nations unies, un rapport du groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité, et les recommandations du Groupe international d’experts sur le climat (GIEC).

Après avoir exposé ces faits indéniables, le destinateur invite le premier ministre à relever le défi écologique afin de rendre le monde habitable.

Citation > On accuse souvent les écologistes de tenir un discours apocalyptique. C’est injuste. Ce ne sont pas les écologistes qui provoquent le dérèglement de la nature, pas plus que les catastrophes. Ces dernières sont causées par nos pratiques économiques. Ce sont ces pratiques que les faits accusent. Ce sont ces forces économiques qui doivent être modérées pour que la société dure.

Chapitre 1 - Les changements climatiques

La première partie est consacrée à l’industrie pétrolière, principal acteur responsable de la crise climatique. L’auteur démontre que depuis des décennies cette industrie sait et cache la vérité au sujet de l’empoisonnement du monde de la vie par les énergies fossiles. Comptant plus de huit pages, c’est un des exposés les plus forts de la lettre.

La partie suivante présente les prédictions scientifiques en matière de changements climatiques. Outre le scénario du pire (6 °C), trois scénarios sont explicités: 4,5°C, 3,2 °C et 2 °C d’augmentation moyenne de la température. Comme l’exposé précédent, et comptant aussi plus de huit pages, cet exposé est un des plus forts de la lettre.

L’importance d’agir rapidement pour atténuer les impacts négatifs des changements climatiques est rappelée en fin de chapitre.

Citation > Depuis des décennies, l’industrie des énergies fossiles sait que ses propres activités menacent la stabilité du climat mondial et, par conséquent, la vie de millions d’êtres humains.

Chapitre 2 - Les politiciens

Les deux parties de ce chapitre sont annoncées par un appel protocolaire, monsieur le premier ministre. Par ailleurs, l’appel nominal monsieur Legault est lancé à plusieurs reprises pour interpeller le destinataire sur un fait ou un argument particulier: Ainsi, Je sais bien, vous et moi, sur ce point, Or, Je pense. Ce procédé littéraire est utilisé dans toutes les parties du livre.

La partie initiale explique pourquoi les politiciens trouvent difficile la défense de l’écologie, cette démarche impliquant le courage et la patience. À titre d’exemple, la démission du populaire maire d’arrondissement Luc Ferrandez et la construction d’une mégacimenterie à Port-Daniel.

La seconde partie rappelle deux imbroglios révélateurs survenus au cours de la campagne électorale de 2018: les escouades économique et environnementale du chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ).

Citation > il est beaucoup plus facile, en politique, d’enfoncer virilement des portes ouvertes que de travailler laborieusement à transformer en profondeur la société.

Chapitre 3 - Les banlieues

Le chapitre est divisé en trois parties.

Premier point. L’analyse des résultats électoraux du 1er octobre 2018, en lien avec les caractéristiques démographiques et économiques des comtés, illustre le morcellement du Québec.

Deuxième point. Le développement des banlieues depuis les années 1950 a causé l’étalement urbain, avec ses impacts climatiques négatifs, sans même favoriser la densification démographique.

Troisième point. L’impératif de réinventer la vie de banlieue, notamment pour améliorer la qualité de vie des banlieusards: «la transformation des banlieues québécoises sera l’un des champs de bataille prioritaires de la lutte climatique au Québec.»

Citation > notre passivité actuelle a beaucoup moins à voir avec la nature humaine qu’avec le caractère de nos dirigeants. Une autre banlieue est possible, et ce ne sont ni les idées ni les technologies qui manquent pour la créer.

Chapitre 4 - Les crises historiques

Le chapitre conclusif de la lettre comte trois parties: les crises climatique et économique des années 1930, l’urgence d’agir dès maintenant, le projet d’une Révolution tranquille verte.

Gabriel Nadeau-Dubois, fort habilement, lie la fin du chapitre précédent au début du chapitre final par des extraits de chansons populaires: la Banlieue des Cowboys fringants et The Great Dust Storm de Woody Guthrie.

Le jeune député rappelle, avec un talent consommé, les causes et les conséquences tragiques de la grande sécheresse et de la Grande Dépression qui ont perduré jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Dans une perspective pédagogique, il rappelle à son destinataire le but de sa démarche: «Je vous raconte cette histoire, monsieur le premier ministre, parce que bien qu’elle se soit produite il y a quatre-vingts ans, et dans un pays voisin, elle est porteuse d’une leçon qui devrait nous interpeller.»

L’urgence climatique et la nécessité d’agir dès maintenant en faveur du climat sont exemplifiées dans la deuxième partie. Le pragmatisme idéologique du premier ministre est dénoncé avec rigueur et pertinence.

En parallèle avec le New Deal de Franklin D. Roosevelt, le jeune politicien préconise une Révolution tranquille verte, tout en remettant en question le modèle économique actuel: «L’ultimatum écologique commande des gestes que la religion économique dominante juge hérétiques.» Et de conclure: «Je ne peux rien nous souhaiter de meilleur pour l’avenir.»

Citation > Nous avons maintenant découvert que les combustibles fossiles nous tuent.

Remerciements

Après avoir esquissé la genèse de sa lettre, Gabriel Nadeau-Dubois remercie un grand nombre de personnes, dont Mark Fortier, son équipe de travail à Québec et dans Gouin, Arnaud Theurillat-Cloutier, ses amis et camarades de son aventure politique, Marie-Noëlle Foschini, ses collègues de Québec solidaire députés à l’Assemblée nationale du Québec, et sa compagne Maëlle Desjardins.

Notes

La lettre compte une cinquantaine de notes infrapaginales, dont des références aux auteurs, organismes, journaux et périodiques suivants:

- auteurs: Alexandre Shields, Annabelle Caillou, Aradhana K. Tripati, Benjamin Franta, Bill McKibben, Bob Monroe, Christine Aghazarm, Christopher D. Roberts, Corrine Le Quéré, Damian Carrington, David Wallace-Wells, Donald Worster, Elmer Robinson, France Delisle, Frank Laczko, Gabriel Béland, Gernot Wagner, Guillaume Bourgault-Côté, Hans Jonas, Harry Cockburn, Isabelle Hachey, Isabelle Paré, Jean-Philippe Corbeil, Jean-Philippe Denoncourt, John Steinbeck, Martin L. Weitzamn, Matthieu Auzanneau, Naomi Klein, Patrick Galey, R.C. Robbins, Robert A. Eagle, Samuel Larochelle, Tess Riley, Yves Bussière;

- organismes: Banque mondiale (BM), Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), Organisation internationale pour les migrations (OIM), Ouranos, Société Radio-Canada, Stanford Research Institute;

- journaux et périodiques: Earth System Science Data, Le Devoir, La Presse, The Guardian, The Independent, New York Magazine, Revue d’histoire urbaine, Science.

Plusieurs autres auteurs et organismes sont cités dans la lettre, tant du Québec que de l’étranger.

Couverture

L’image de la couverture évoque le sort problématique de l’ours blanc dans le nouveau contexte des changements climatiques.

Appréciation

Dès la grève étudiante et la crise sociale de 2012, Gabriel Nadeau-Dubois avait identifié les deux grands défis de notre temps: les changements climatiques et les inégalités sociales. Quelques années plus tard, son nouveau livre sur l’urgence climatique témoigne une fois de plus de sa maturité et de sa lucidité, de ses convictions profondes envers les institutions démocratiques, et de son implication exemplaire au service de ses concitoyennes et concitoyens. Les qualités littéraires de sa lettre sont aussi manifestes.

Référence

Nadeau-Dubois, Gabriel. - Lettre d’un député inquiet à un premier ministre qui devrait l’être. - Montréal: Lux Éditeur, 2019. - 104p. - ISBN 978-2-89596-309-7. - [Citations insérées dans le texte, p. 18, 6, 77, 93 / Citations exemplaires, p. 19, 23, 44,72, 84]. - Bibliothèques de Montréal et BAnQ: à venir.

Image

Étang de la Maison de l’arbre Frédéric-Back - Photo © Claude Trudel 2018, Le monde en images, CCDMD.

Sur la Toile

[ 1 ] - Être le concierge de ses électeurs (Gabriel Nadeau-Dubois, Lettre d’un député inquiet à un premier ministre qui devrait l’être [extrait], Le Devoir, 8 novembre 2019)
[ 2 ] - Crise écologique: Gabriel Nadeau-Dubois écrit à François Legault (Entrevue avec Nathalie Collard, La Presse, 8 novembre 2019)
[ 3 ] - Difficile de déplaire en politique: lettre climatique de Gabriel Nadeau-Dubois à François Legault (Entrevue avec Alec Castonguay, L’Actualité, 8 novembre 2019)
[ 4 ] - Gabriel Nadeau-Dubois écrit un livre pour se faire entendre (Entrevue avec Jonathan Trudeau, Franchement dit, QUB radio, 8 novembre 2019, audio 17:21 min)
[ 5 ] - Crise climatique: Gabriel Nadeau-Dubois craint la tentation autoritaire (Patrick Bellerose, Le Journal de Québec, 8 novembre 2019)
[ 6 ] - Gabriel Nadeau-Dubois appelle à une «Révolution tranquille verte» (Marco Bélair-Cirino, Le Devoir, 9 novembre 2019)
[ 7 ] - Crise climatique: le cri du cœur sur papier de Gabriel Nadeau-Dubois (Entrevue avec François Carabin, Métro, 11 novembre 2019)
[ 8 ] - GND veut éveiller la conscience environnementale de Legault (Entrevue avec Patrick Masbourian, Tout un matin, Société radio-Canada, 11 novembre 2019, audio 14:20 min)
[ 9 ] - Gabriel Nadeau-Dubois veut conscientiser François Legault aux enjeux écologiques (Entrevue avec Marie-Louise Arsenault, Plus on est de fous, plus on lit!, Société Radio-Canada, 11 novembre 2019, audio 20:14 min)
[ 10 ] - À la hauteur du défi climatique (Entrevue avec Anne-Marie Dussault, 24/60, Société Radio-Canada, 11 novembre 2019, vidéo 08:05 min)
[ 11 ] - Urgence climatique: Gabriel Nadeau-Dubois presse François Legault d’agir (Entrevue avec Jean-Philippe Wauthier, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet, La soirée est (encore) jeune, Société Radio-Canada, 16 novembre 2019, audio 14:59 min)
[ 12 ] - Congrès de Québec solidaire (Entrevue avec Caroline Lacroix, RDI matin, Société Radio-Canada, 17 novembre 2019, vidéo, 05:53 min)

Articles connexes

Gabriel Nadeau-Dubois (2018)
Plaidoyers pour la gratuité scolaire (Libres d’apprendre)
Analyse du livre « Tenir tête » (Gabriel Nadeau-Dubois)

Salon du livre de Montréal

Horaire de Gabriel Nadeau-Dubois au Salon du livre de Montréal (Place Bonaventure):

VENDREDI 22 NOVEMBRE

18 h 00 à 19 h 30 au Kiosque 411

19 h 45 à la Grande Place pour une Table ronde

20 h 30 à 21 h au Kiosque 411

SAMEDI 23 NOVEMBRE

13 h 30 à 15 h au Kiosque 411