26 avril 2015

L’austérité au temps de l’abondance

Depuis sa parution, le recueil L’austérité au temps de l’abondance figure au palmarès Gaspard/Le Devoir des livres les plus vendus au Québec.

Ce recueil regroupe huit articles parus dans la revue Liberté en 2014-2015. Les sept auteurs de ces textes décrivent notre société d’une façon saisissante. Voici quelques citations illustratives de leurs propos:

Ni corruption, ni exception, l’austérité est depuis plus de vingt ans une doctrine structurante de l’action des gouvernements québécois. (Julia Posca, L’austérité au temps de l’abondance, p. 10)

L’austérité est un levier de transformation sociale. C’est une idée simple dont la force exerce une action continue sur la société et l’État. Elle instaure un état d’exception et ne vise rien de moins qu’une révolution conservatrice permanente. (Éric Pineault, Bienvenue en Austérité, p. 19)

Les ultras riches ont compris qu’ils ont tout à gagner, comme groupe, à nous convaincre que nous n’existons que comme individus. […] Personne n’explique aux travailleurs que leur niveau de vie se maintient grâce aux impôts et aux services publics qu’ils financent, nombreux sont les citoyens estimant qu’ils s’enrichiront individuellement grâce à des baisses d’impôts. (Gabriel Nadeau-Dubois, La révolte des riches, p. 32, 33-34)

L’argent, quand on le concentre massivement, pulvérise la barrière des scrupules. (Alain Deneault, Chairs milliardaires, p. 45)

Avant d’imaginer un monde meilleur, il faut travailler dans le monde tel qu’il est, c’est-à-dire trouver les mots exacts pour le décrire le plus précisément possible. (Clément de Gaulejac, La guerre dans la guerre, p. 56-57)

La moitié de la richesse du globe constitue la propriété privée des quatre-vingt-cinq individus les plus riches. (Dominique Scarfone, Obéir à papa, p. 70)

Les mots sont, comme les sols instables, sujets aux glissements de terrain. (Suzanne Jacob, L’ascèse, p. 73)

Pendant que les uns se lamentent sur la disparition de la classe moyenne, les autres, membres de l’élite, s’affairent activement à la détruire, car c’est de cette manière qu’elle construit son pouvoir sur la société. (Éric Pineault, La dépossession tranquille, p. 87)

Le livre est complété par des notices sur les auteurs.

Cet excellent recueil est vendu à un prix populaire: 9,95 $.

Référence

Deneault, Alain et al. - L’austérité au temps de l’abondance. Un dossier de la revue Liberté. - Montréal: Liberté, 2015. - 120p. - ISBN 978-2-923675-85-5. - Bibliothèques de Montréal et BAnQ: 339.52309714 A934 2015.

Article connexe

La révolte des riches (Gabriel Nadeau-Dubois)

Sur la Toile

L’austérité au temps de l’abondance, collectif (Louis Cornellier, Le Devoir, 4 avril 2015)
L’austérité au temps de l’abondance (Julia Posca, Le Devoir, 25 novembre 2014)

#

Livre numérique gratuit

Ce recueil regroupe une sélection de comptes rendus sur des ouvrages relatifs à la société: sociologie, science politique, économie politique, administration publique, problèmes sociaux, éducation, commerce, ethnologie, philosophie. Une ou des références bibliographiques complètent les commentaires. Une table des matières interactive permet d’accéder directement aux auteurs et livres désirés.