29 avril 2016

Le Livre des Baltimore (Joël Dicker)

Les drames sont inévitables. Ils n’ont pas beaucoup d’importance, au fond. Ce qui compte, c’est la façon dont on parvient à les surmonter.

[ États-Unis d’Amérique ]

Roman sentimental écrit à la première personne.
Récit d’amitiés intenses, d’amours tumultueux et de familles aisées.

Portraits des personnages élaborés.
Péripéties multiples.
Lieux décrits avec minutie.
Histoires enchevêtrées.

Intrigue s’intensifiant au fur et à mesure de la lecture.
Climax saisissant.

Style d’écriture plaisant.

La clé de l'œuvre? Des souris et des hommes (1939) de John Steinbeck (1902-1968):
- Tu as le rôle du débile, expliqua Hiller à Woody.
- Ne te retourne pas, Woody.
Tout finit comme tout commence.

Référence

Dicker, Joël. - Le Livre des Baltimore. - Paris: Éditions de Fallois, 2015. - 479p. - ISBN 978-2-87706-947-2. - Bibliothèques de Montréal et BAnQ: 848.9 DICK.L et Dicker D549L. - [Citations, p. 468, 166, 428 et 429].

Critiques

01 / Avec «Le livre des Baltimore», Joël Dicker confirme son talent (Marianne Grosjean, Tribune de Genève, 26 08 2015)

02 / Après «L’Affaire Harry Quebert», Joël Dicker publie «Le Livre des Baltimore» (Raphaëlle Leyris, Le Monde, 30 09 2015)

03 / Joël Dicker revient en force avec "Le livre des Baltimore" (Olivia Phélip, Le Huffington Post, 05 10 2015)

04 / L'après-Quebert de Joël Dicker (Sonia Sarfati, La Presse, 20 11 2015)

05 / L’Amérique accessible et rutilante de Joël Dicker (Guylaine Massoutre, Le Devoir, 28 11 2015)