15 septembre 2017

Le prunier de Damas au Québec

La prune de Damas aurait pu être définitivement oubliée au Québec si ce n’était de l’achat d’un domaine près de Kamouraska par l’historien Paul-Louis Martin, puis la création de la Maison de la prune au même endroit.


La professeure Colette Butet raconte l’odyssée québécoise du prunier de Damas dans le numéro courant de la revue Quatre-temps.

Le couple Paul-Louis Martin et Marie de Blois achète en 1974 un domaine pourvu d’un immense verger à Saint-André-de-Kamouraska. Avec leurs enfants, ils consultent des spécialistes de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de La Pocatière. Ensuite, ils redonnent vie au verger ancestral tout en développant un second verger. Bien plus, en 1992, ils créent la Maison de la prune où des produits du terroir sont mis en vente.

Dans une monographie, l’historien Paul-Louis Martin raconte l’introduction du prunier de Damas par Samuel de Champlain et l’implantation de cet arbre fruitier dans la vallée laurentienne, par des communautés religieuses, au cours du 17e siècle.

Au milieu du 19e siècle, Sifroy Guéret plante un verger de 1 000 pruniers à Saint-André-de-Kamouraska. Cette initiative fait des émules et un grand nombre de nouveaux vergers de pruniers sont implantés dans la région. Ainsi, en 1901, il y a près de 220 000 pruniers dans les paroisses de la Côte-du-Sud.

La production de prunes décline à partir des années 1930. L’adoption générale de la production laitière, l’avènement des chemins de fer et les importations en provenance du Sud ontarien et de la Californie expliquent ce phénomène.

Deux encadrés accompagnent l’exposé de Colette Butet. Le premier porte sur l’origine orientale du prunier de Damas, dans le contexte des Croisades. Le second présente l’environnement propice à cet arbre fruitier dans la vallée du fleuve Saint-Laurent.

L’horaire et les coordonnées du Maison de la prune, ainsi qu’une biographie sommaire, complètent cet article illustré par quelques superbes photos.

Quel plaisir de découvrir cette facette de notre histoire nationale!

Références

Butet, Colette. - «L’odyssée québécoise du prunier de Damas». - Dans Quatre-Temps, la revue des Amis du Jardin botanique de Montréal, Automne 2017, Vol. 41, N° 3, P. 52-55. - ISSN 0820-5515. – [Citation, p. 52].

Colette Butet est professeure retraitée d’histoire-géographie du Collège Marie-de-France (Montréal). Elle est bénévole à l’Herbier Marie-Victorin du Jardin botanique de Montréal.

La revue Quatre-temps peut être consultée dans les Bibliothèques de Montréal, la Grande Bibliothèque (BAnQ) et la Bibliothèque du Jardin botanique de Montréal.

Martin, Paul-Louis. - Les fruits du Québec, histoire et traditions des douceurs de la table. - Québec: Septentrion, 2002. - 219p. - ISBN 2-89448-339-2. - Bibliothèques de Montréal et BAnQ: 634.09714 M3825f 2002.

Image

Prunier de Damas (Damson Plum Tree), Prunus domestica ssp. insititia, Rosaceae, Jardin botanique de Montréal. - Photo / Le monde en images © Claude Trudel 2017

Sur la Toile

Amis du Jardin botanique de Montréal (AJBM)
Quatre-temps (AJBM)
Jardin botanique de Montréal (JBM)
Maison de la prune (Saint-André-de-Kamouraska)

Articles connexes

Botanique et horticulture / Références
Flore du Jardin botanique de Montréal (Plus de 2 000 photos)