29 mars 2015

Secrets des chefs-d’œuvre de la BD


La revue Beaux Arts a publié un superbe numéro hors-série sur Les chefs-d’œuvre de la BD. Une dizaine d’albums cultes sont présentés, ainsi que cinq histoires complètes. Une bibliographie complète le tout.

À la suite de l’éditorial de Thierry Taittinger, une vue d’ensemble du numéro est présentée avec esthétique dans le Sommaire:

1946 - Le Lotus bleu (Hergé)
1954 - Le Mystère de la grande pyramide (Edgar P. Jacob)
> Le trésor de Toutânkhamon
1969 - La Ballade de la mer salée (Hugo Pratt)
> Hier ou aujourd’hui?
1972 - Le Spectre aux balles d’or (Jean Giraud et Jean-Michel Charlier)
1979 - Les Passagers du vent (François Bourgeon)
1983 - Partie de chasse (Enki Bilal et Pierre Christin)
> Belgrade-Sarajevo Balkanapocryphal (Enki Bilal)
1986 - Maus (Art Spiegelman)
> Mein Kampf (Mon Combat)
1988 - 120, rue de la Gare (Jacques Tardi)
1999 - From Hell (Eddie Cambell et Alan Moore)
2003 - Jimmy Corrigan (Chris Ware)
> Jimmy Corrigan

Les dix chefs-d’œuvre sont présentés selon ce canevas:

a) en-tête: année d’édition, auteur, titre
b) singularité de l’œuvre et auteur du chapitre
c) sommaire de l’œuvre (encadré)
d) présentation du bédéiste et de l’œuvre phare
e) analyse d’une planche
f) encadré thématique
g) secrets du succès (plusieurs sections)
h) contexte historique et/ou histoire complète.

Les chapitres sont abondamment illustrés. La mise en page est exemplaire. Les explications sont captivantes.

Un numéro à consulter, à lire et à conserver!

Référence

Les secrets des chefs d’œuvres de la BD. - Beaux Arts. Hors-série: Paris, décembre 2014. - 162p. - ISSN 0757-2271. - [Ce périodique peut être consulté dans les Bibliothèques de Montréal et à la Grande Bibliothèque].

Image

Automitrailleuse | Auto-mitrailleuses, dans les rues de Shanghaï : [photographie de presse] / Agence Mondial / Agence de presse Mondial Photo-Presse. Agence photographique / diff. par l'Agence Mondial (Paris) / 1932 | Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

«Hergé s'inspire de l'automitrailleuse japonaise Sumida type ARM 1932. Mais le dessinateur la veut plus compacte. Il va donc faire appel au camion blindé de la Compagnie africaine des transports, utilisé par les Français au Maroc.» (Nicolas Verstappen, Le Lotus bleu, p.12)