21 avril 2014

L’offrande | Teresa Solana

Une nouvelle macabre!

Le médecin légiste de l’Hôpital clinique de Sant Antoni consulte un rapport l’informant qu’il doit autopsier une femme dénommée Eugènia Grau Sallent. Ce nom ne retient pas son attention, mais il lui rappelle une secrétaire de la clinique également prénommée Eugènia.

Dans la première partie de la nouvelle, le narrateur présente le portrait physique, social et psychologique de la secrétaire Eugènia, ainsi que les relations distantes entre elle et le médecin légiste.

À la veille de débuter l’autopsie, il se rend compte que le cadavre est celui de la secrétaire. Il s’empare alors des clés d’Eugènia et décide d’aller examiner son logement. Des indices lui laissent croire que cette personne a planifié son suicide de sang-froid.

Dans la seconde partie du récit, le médecin légiste procède à l’autopsie de la secrétaire et découvre…

La fin du récit est encore plus horrible…

Un discours sur la beauté raconté d’une façon déconcertante. Cette nouvelle fait partie d’une anthologie de nouvelles catalanes et espagnoles se déroulant dans différents quartiers de la ville de Barcelone.

Référence

Solana, Teresa. – « The Offering ». – Traduction en anglais par Peter Bush. – Lopez, Adriana V.; Ospina, Carmen. – Barcelona Noir. – Traduction en anglais par Achy Obejas. – New York : Akashic Books, 2011. – 245p. – ISBN 978-1-936070-95-4. – P. 120-137. – [Version électronique sur Google Livres].

Teresa Solana est née à Barcelone, en 1962. Deux de ses livres sont disponibles à la Grande Bibliothèque.