12 janvier 2015

L’abîme de la liberté | Michel Freitag


Je dédie ce livre aux cinq générations dans lesquelles s’est inscrite ma recherche de la liberté…

C’est ainsi que débute la dédicace de Michel Freitag (1935-2009). Elle cadre bien le dernier ouvrage du grand sociologue québécois. Complétée après la mise à jour de son opus magistral, Dialectique et société, et peu de temps avant son décès, cette œuvre de synthèse est considérée comme son testament intellectuel.

L’épigraphe: une citation d’Hannah Arendt tirée de Qu’est-ce que la liberté?

La préface: 10 pages, 14 notes de bas de page et plus de 20 auteurs cités. Comprenant deux parties, cette préface révèle le but, la méthode et le style du chercheur. Dans un premier temps, Freitag précise la notion d’abîme, le point de départ de la réflexion contemporaine sur la liberté, la voie sociologique inductive suivie au cours de son ouvrage, les trois constats relatifs à la mise en œuvre de la liberté individuelle, et le procès d’ensemble possédant quatre principales caractéristiques empiriques. Dans un deuxième temps, l’auteur dit pourquoi il entreprend de revenir de manière critique sur le procès civilisationnel d’individualisation et de rationalisation.

Le livre compte vingt chapitres regroupés sous quatre parties:

1. - Le double fondement ontologique de la liberté: conscience sensible et représentation symbolique ou conceptuelle

2. - La liberté morale et politique du zoon politikon et la diversité de ses formes sociohistoriques de réalisation

3. - La mutation symbolique postmoderne comme moment de crise radicale de la liberté moderne

4. - La liberté comme participation à l’universum. De la logique de la nécessité à une ontologie de la contingente

Après un exposé très dense de plusieurs centaines de pages, le célèbre penseur achève ainsi la conclusion de son étude:

Vu le problème extrêmement large qui y est abordé, cette analyse n’est évidemment qu’une esquisse sommaire et doit être jugée comme telle. Je n’y ai présenté que des jalons d’une histoire critique de la liberté […]. Le lecteur a également compris que ce livre a été écrit de manière partiale du point de vue de la société, pour la défense du monde commun. […] C’est la situation contemporaine qui imposait le choix fait ici et le ton adopté.

L’ouvrage est complété par une bibliographie exhaustive.

«L’abîme de la liberté de Michel Freitag» a fait l’objet d’un colloque à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), les 20, 21 et 22 novembre 2014. Les actes de ce colloque seront publiés.

Référence

Freitag, Michel. - L’abîme de la liberté. Critique du libéralisme. - Montréal: Liber, 2011. - 505p. - ISBN 978-89578-307-7. - Bibliothèques de Montréal et BAnQ: 323.44 F8665a 2011.

Photo

Liberté, rue de la Poésie © Claude Trudel 2013

Sur la Toile

Pour souligner la publication chez Liber de L'abîme de la liberté de Michel Freitag (Gilles Gagné, Université Laval, 22 novembre 2011)
Pour une liberté civique (Georges Leroux, Le Devoir, 10 mars 2012)
La nature liberticide de la liberté libérale (Benoît Gaulin, À bâbord, octobre-novembre 2012)

Articles connexes

Introduction à l’œuvre de Michel Freitag
Le naufrage de l’université
Dialectique et société | Genèse

#

Livre numérique gratuit


Ce recueil regroupe une sélection de comptes rendus sur des ouvrages relatifs à la société: sociologie, science politique, économie politique, administration publique, problèmes sociaux, éducation, commerce, ethnologie, philosophie. Une ou des références bibliographiques complètent les commentaires. Une table des matières interactive permet d’accéder directement aux auteurs et livres désirés.

Aucun commentaire: